Château de la Clapière

AOP Côtes de Provence - Cru classé - Hyeres

« L’un des domaines les plus incroyables de Provence. Il fait rimer excentricité avec beauté et qualité. En 2006, Henri Fabre décide de réveiller le Château de la Clapière, le premier des six domaines acquis par sa famille tout au long du XXème siècle. Au-delà du vignoble, c’est un endroit magique, chargé d’histoire. Celle de sa famille : elle part d’ici ou presque. Et puis la Grande, marquée par le souvenir de la Reine des Reines : Victoria. »

C’est une histoire comme on en trouve que dans les romans. Elle est pourtant tout ce qu’il y a de plus authentique. Elle prend sa source à la fin du XIXème siècle, à Entrecasteaux, joli village de l’arrière-pays brignolais. C’est là que vit la petite Victoria Constant. Ses parents lui ont expliqué un jour qu’ils ont choisi son prénom en hommage à la Reine d’Angleterre. Alors, quand la gamine apprend par le journal que Sa Gracieuse Majesté est annoncé à Hyères-les-Palmiers, elle convainc sa mère d’aller à sa rencontre. Ainsi soit-il…
Sur le chemin, à quelques lieues de Hyères, la famille passe devant le Château de la Clapière, propriété d’une Lady écossaise, et s’y arrête un instant à la demande de la jeune Victoria qui souhaite cueillir quelques violettes pour les offrir à sa glorieuse homonyme. « C’est beau ici, n’est-ce pas ? », confie-t-elle à sa mère, au moment de repartir. « C’est là que je voudrais vivre quand je serais grande. »

L’improbable rencontre entre la petite Varoise et la plus grande souveraine du monde a bien lieu. Les deux Victoria vont même s’entretenir un long moment. De ce qui se dit alors, rien n’a percé. Mais il est tentant d’imaginer que la gamine a confié à la Reine son enthousiasme débordant pour le château où elle a fait escale quelques heures plus tôt. En effet, deux jours après cette royale entrevue, l’Impératrice des Indes s’invite dans la fameuse propriété et tombe elle aussi sous son charme, louant les parfums délicieux de son jardin où dominent les senteurs de violette, de fleur d’oranger et de jasmin.
Le temps passe. Nous sommes dans les années 20. La petite fille est devenue femme, puis mère. Charlotte, sa fille, est marié à un Hyérois : Henri Fabre. Fils de paysans du Haut-Var, celui-ci a renoncé à la terre pour faire commerce de bons vins. Non sans réussite : en quelques années, il a hissé sa maison parmi les plus belles du pays. Un succès professionnel qui lui permet de faire l’acquisition d’une grande propriété où il souhaite installer sa famille. Bientôt, il invite sa belle-mère qui loge alors à Aups à venir la découvrir. Quelle n’est pas la surprise de cette dernière quand, débarquant sur place, elle découvre que la maison de sa descendance n’est autre que le château qui l’a tant frappée lors de son enfance : La Clapière. Dès lors, sa décision est prise : elle reste ! Elle va vivre ainsi son rêve d’enfance, faisant le bonheur de trois générations jusqu’à son décès, à l’âge de 104 ans !


Ce fabuleux destin, Henri Fabre, l’arrière-petit-fils de Victoria, a choisi de l’honorer en ressuscitant le domaine familial.  « Louis, mon père, n’y est quasiment jamais retourné depuis 1988 et le décès de sa grand-mère qu’il adorait, raconte-t-il. Si bien que la propriété avait grandement perdu de son éclat. En 2006, avec la complicité de Bruno Bartalli, mon compagnon, j’ai décidé de le lui rendre. Nous avons restauré 3500 m2 de bâti, et leur avons adjoint un parc d’un hectare planté des espèces chères mon arrière-grand-mère et peuplé de cygnes, de canards et de paons. » Inaugurée durant l’été 2012 par le Prince Albert II de Monaco, le Château de la Clapière version XXIème siècle abrite en un même lieu la résidence privée des maîtres des lieux, des appartements d’hôtes, un espace muséal — « J’y présente quelques-unes des plus belles pièces de ma collection consacrée à la Reine Victoria : objets personnels, porcelaines, bijoux, reproduction de parures, photos officielles… — et un… caveau-boutique.
On vend en effet du vin à la Clapière ! Ceux des meilleurs vignobles de France qu’Henri Fabre, en digne successeur de son grand-père, commercialise dans le monde entier. Et puis, ceux du domaine lui-même. Car au-delà des belles pierres, la famille Fabre a soigné les terres de son Château et les vignes qui y ont pris racines. « Leur culture remonte à loin. Pour avoir trouvé des vestiges romains, nous savons que l’on fait ici du vin depuis l’Antiquité. La tradition s’est toujours perpétuée. Si bien que mon grand-père, en arrivant ici, a pu embrasser la carrière de vigneron. Non sans succès et ambitions puisqu’il a hissé son vignoble parmi la vingtaine de crus classés de Provence distingués par l’Etat en 1955. Comme lui, nous exploitons notre vignoble dans un souci constant de qualité, profitant au mieux d’une nature généreuse, d’un terroir fait pour la vigne avec ses sols argilo-calcaires et le micro-climat typique de la Vallée des Borrels. » Des conditions originales mais idéales qui engendrent des vins de caractère où la gourmandise du fruit se marie à la subtilité de la fleur ou de l’épice.

Le plus du domaine

Voilà un domaine qui ne manque pas d’atous avec ses appartements d’hôtes classés en 3 et 5 étoiles, son musée consacré à la Reine Victoria, un caveau-boutique riche de mille tentations (des vins mais aussi de l’art de la table et de la déco), son eau de parfum exclusive — Victoria de la Clapière — imaginée avec la complicité de la Maison Fragonard, à Grasse, ou encore son parc d’un hectare et sa serre accueillant une centaine d’oiseaux exotiques (visite sur rendez-vous, incluant aussi, pour 10 euros, la découverte des appartements d’hôtes [sous réserve de disponibilité] et une dégustation commentée des crus Classés du Château dans la Salle aux trésors).

Original & insolite

Le Domaine de la Clapière propose la bouteille de rosé la plus chère au monde. Son prix : 18.000 euros l’unité ! Si le contenu est de qualité (voir le Coup de Cœur du Vigneron), c’est avant tout le contenant qui justifie cette dépense : une Bordelaise parée de 4 carats de diamants ! La griffe est en effet composée de 123 pierres précieuses serties sur un support en or blanc par l’Opificio Orafo Torrini, la doyenne des joailleries du monde, fondée en 1396 à Florence. A noter qu’une version plus abordable car orné de cristaux Swarovski est également disponible.

Les incontournables


 

Côtes de Provence rosé cuvée La Violette : derrière sa robe d’un rose pâle, ce vin révèle un nez dominé par le parfum de la pêche. Un fruit que l’on retrouve en bouche, mêlé à des notes mentholées. De la puissance, de l’élégance, de la longueur et de la complexité. Idéal pour tout un repas estival : apéritif, melon Parme, loup grillé et salades de fruits.



 

Côtes de Provence rouge cuvée La Violette : un fruité croquant et poivré typique du domaine. Un vin qui associe gourmandise et élégance. Pour une côte de bœuf, par exemple, ou une soupe de fraises.


Coup de coeur

 

Appellation : Côtes de Provence.

Cuvée : Diadema.

Couleur : rosé.

Œil : robe rose très saumonée.

Nez : frais, marqué par les agrumes, rappelant le “bonbon anglais”, avec un zeste d’orange.

Bouche : un côté épicé, des notes de coing, de pêche. Beaucoup de matière, d’onctuosité.

Accords : un loup grillé, des filets de rougets, un jambon de Parme longuement affiné.

Le saviez-vous ?

Henri Fabre et Marie-Christine Grimaldi comptent parmi les grands acteurs des Vins de Provence. Ils veillent en effet sur 500 hectares de vigne, répartis sur six domaines varois. Outre le Château de la Clapière, ils exploitent les vignobles de la Deidière, de Saint-Honoré, de La Forêt, du Jas de Cape et du Château de l’Aumérade, autre Cru Classé de Provence. Outre par ses vins, ce domaine situé sur le terroir de Pierrefeu s’est fait connaître par sa bouteille originale : la Marie-Christine. Ce modèle déposé a été créé par Charlotte Fabre, la grand-mère d’Henri, et produite dès 1956. Inspirée d’un vase du maître-verrier Emile Gallé, elle a été pensé, entre autres, pour pouvoir voyager sur l’Orient-Express sans jamais vaciller.

Services & loisirs

  • Visite du domaine/de la cave

  • Visite de la bastide

    Visite commenté par Henri Fabre, durée 1h30:
    Selon les disponibilités, visite de la salle de dégustation du château construite sous un puit du XIème sciècle.
    Salle aux trésors: dans la boutique du château, une collection de 6 foudres centenaires en chêne.
    Visite de l'espace muséal de la Reine Victoria.
    Décustation commentée des Crus Classés du château dans la salle aux trésors.
    Tarif: 10€/personnes pour l'association Victoria de la Clapière (min 5 pers./ max 30 pers.)
     

  • Visite des jardins

    15 000 m2 de parc paysager.
    Verger, oliveraie et palmeraie comprenant plus de 500 arbres.
    40 espèces animales en liberté dans le bassin (cygnes, sarcelles, canards, bernaches...)
    Plus de 100 oiseaux exotiques dans une serre de 600m2.

  • Parcours dans les vignes

  • Musée

    Espace muséal de la reine Victoria:
    Des miliers d'objets personnels (porcelaines, bijoux, photos, reproduction de parures, tableaux...). une collection unique au monde présentée au public à la Clapière.

  • Parcours pédestre

    Promenade dans les vignes de la Clapière et découverte de la nature sereine de la vallée des Borels.

  • Petite restauration sur place

    Possibilité d'accompagner les dégustations avec fromage et charcuterie.
    Possibilité de déjeuner chez des restaurateurs partenaires (bouillabaisse...) situé à 5km du Château.

  • Accueil groupe : Visite découverte du Château sur les traces de la Reine Victoria: durée 1h30, groupe de 5 à 30 personnes.
    Réception VIP: dégustation des "Grands Crus" du Château, découverte de l'art de vivre provençal, exposition à thème sur la décoration et l'art de la table. Maximum 24 personnes.

Hôtellerie/Restauration

  • Meublé / Gîtes

    7 appartements de prestige entre 3 et 5 étoiles, mis à disposition à partir d'une nuit.

  • Petite restauration sur place

    Possibilité d'accompagner les dégustations avec fromage et charcuterie.
    Possibilité de déjeuner chez des restaurateurs partenaires (bouillabaisse...) situé à 5km du Château.

Accueil & horaires

  • Ouvert au public

  • Accueil groupe : Visite découverte du Château sur les traces de la Reine Victoria: durée 1h30, groupe de 5 à 30 personnes.
    Réception VIP: dégustation des "Grands Crus" du Château, découverte de l'art de vivre provençal, exposition à thème sur la décoration et l'art de la table. Maximum 24 personnes.

  • Le caveau est accessible aux personnes en situation de handicap

  • Le domaine propose des toilettes accessibles aux personnes en situation de handicap

  • Parking voiture

    20 places

  • Parking minibus

    3 places

  • Parking bus

    1 place

  • Héliport

Horaires d'ouverture Haute saison
De juillet à août
Basse saison
De septembre à juin
Lundi 9h - 12h / 14h - 19h
Mardi 9h - 12h / 14h - 19h 9h - 12h / 14h - 19h
Mercredi 9h - 12h / 14h - 19h 9h - 12h / 14h - 19h
Jeudi 9h - 12h / 14h - 19h 9h - 12h / 14h - 19h
Vendredi 9h - 12h / 14h - 19h 9h - 12h / 14h - 19h
Samedi 9h - 12h / 14h - 19h 9h - 12h / 14h - 19h

Infos pratiques

  • Possibilité de règlement par CB

  • Possibilité de règlement par American Express

  • Possibilité de règlement par chèque

  • Langues parlées :

    en.png Anglais

  • Toilettes réservées aux visiteurs

  • Le domaine propose des toilettes accessibles aux personnes en situation de handicap

  • Parking voiture

    20 places

  • Parking minibus

    3 places

  • Parking bus

    1 place

  • Héliport