Château Vannières

AOP Bandol, IGP du Mont Caume - La Cadière D'azur

« Entre La Cadière d’Azur et Saint-Cyr-sur-Mer, une demeure d’exception et des vins qui ne le sont pas moins. Cultivée depuis cinq siècles, la terre de Château Vannières a toujours porté la vigne. Depuis cinquante maintenant, elle donne aussi l’un des meilleurs vins de l’appellation Bandol. La Nature y est pour beaucoup. Le travail de la famille Boisseaux aussi ! »

S’il n’y avait ce grand pin, vieux de cinq siècles, et le chant assourdissant des cigales, on en oublierait presque que l’on est en Provence ! Avec ses toits aigues, sa façade de briques et de pierres, sa tour carrée, le manoir de Vannières semble tout droit sorti d’un loch des Highlands. Et pour cause : il fut construit au XIXe
siècle par une famille d’Ecossais qui trouvait le climat méditerranéen plus avantageux que l’air vif de l’Atlantique Nord.

Cette fantaisie britannique domine des murs bien plus anciens, encore plus épais et ténébreux : ceux du bastion érigé par André de Lombard, Seigneur du Castellet. C’est lui qui, au XVIe siècle, créa la propriété et fit planter — déjà ! — les premières vignes. Cinq cents ans ont passés, les voûtes et les escaliers de pierre ont tenu bon et la terre continue de nourrir le raisin. Oh, bien sûr, les ceps du châtelain ont rendu l’âme depuis belle lurette. On a largement planté et
replanté depuis. Jusqu’à obtenir aujourd’hui l’un des plus beaux vignobles de l’AOP Bandol : une trentaine d’hectares de rolle, de clairette, de cinsault, de grenache et, surtout, de mourvèdre, le cépage roi de l’appellation.

Avouant une moyenne d’âge de 35 ans, l’ensemble de ces cépages profite d’une terre remarquable : des coteaux de marnes et de calcaire faits pour porter la vigne et engendrer des vins racés, élégants, complexes et équilibrés. A condition, évidemment, de préserver jusqu’à la mise en bouteille l’excellence de ce terroir. Et pour ça, on peut compter sur l’expertise des maîtres des lieux : Colette Boisseaux et Eric, son fils.

Elle, elle est arrivée là en 1957 avec son père, Lucien Bedot, un Bourguignon qui faisait commerce des vins. « Il venait tout juste de vendre sa résidence secondaire, située aux Lucques, tout près de là. L’agent immobilier qui avait suivi la vente lui a parlé de Château Vannières. Nous sommes venus visiter et, dès le premier regard, j’ai su que je voulais vivre ici. Je l’ai convaincu d’acheter la propriété. Non sans mal : cela l’a obligé à céder un premier vignoble qu’il avait acquis
dans les Côtes du Rhône. Mais je crois pouvoir dire aujourd’hui qu’il a gagné au change ! »

Ça, c’est facile à dire aujourd’hui, mais à l’époque, la chose a dû paraître bien moins évidente. Il faut savoir, en effet, que le père et la fille ont eu fort à faire pour hisser le domaine parmi les références provençales. La clé de leur réussite ? Le choix de la qualité, en premier lieu. « A notre arrivée, toute la production du domaine partait en camion citerne, se souvient Colette. Nous, dès les premiers millésimes, on a fait de la bouteille. » Un choix risqué pour l’époque, mais qui s’est avéré judicieux, d’autant que la jeune vigneronne n’a pas ménagé sa peine pour faire connaître ses bons crus. « Je courrais les salons pour les faire déguster. Et puis, j’ai ouvert mon caveau de dégustation dès 1961. » Cinquante ans plus tard, elle y accueille encore quelques fidèles de la première heure ou presque. « Parce que c’est ma vie », dit-elle avec autant d’émotion que de passion.

C’est celle d’Eric, aussi. Il a rejoint sa mère il y a plusieurs années de cela après avoir fait ses armes en Bourgogne, la terre natale de Gaston, son père, un vigneron et des meilleurs, mais décédé trop tôt, trop jeune, hélas, pour lui apprendre le métier. De son expérience au pays du pinot noir, notre homme a gardé un goût marqué pour les vins fins, élégants, mais concentrés. De ceux qui vous font croquer le raisin et non juste le boire ! Un caractère affirmé qui fait la gourmandise des rouges de Vannières, joyaux du domaine, prisés des plus grands restaurants comme des amateurs éclairés.

 

Le plus du domaine

Le domaine dispose d’une grande et jolie salle de réception, abritée par la partie la plus ancienne du bâti, juste au-dessus du caveau. Elle peut accueillir des repas de 80 personnes et dispose de toutes les commodités pour assurer à ses hôtes une cuisine et un service de qualité.

Original & insolite

Dans le caveau de dégustation de Château Vannières, un livre d’or aussi épais qu’un annuaire. L’objet date de l’ouverture du domaine au public, en juillet 1961. Ses pages nous donnent ainsi à découvrir tout un pan de l’histoire du domaine à travers les commentaires émus ou élogieux des hôtes célèbres ou anonymes qui ont tenu à laisser trace de leur passage en ce paradis œnologique.

Les incontournables


 

Bandol blanc : la production est hélas confidentielle. Dommage. Car cet assemblage de clairette et bourboulenc fait un vin merveilleux, tout en délicatesse. D’une belle longueur en bouche, il mérite ce que la Grande Bleue a de meilleur.



 

Bandol rosé : un nez exotique et minéral, aux notes fleuries et d’agrumes. Une bouche à l’attaque fruitée, à la finale marquée par les fruits secs. Un vrai rosé de gastronomie à associer à un poisson grillé, une bouillabaisse ou des petits farcis.


Coup de coeur

 

Appellation : Bandol.

Couleur : rouge.

Œil : grenat profond.

Nez : fruits noirs relevés par des fragrances épicées.

Bouche : ample, avec des tannins riches et des arômes fruités et boisés tout en complexité et concentration avec des notes de cuir, de réglisse, de sous-bois qui ne demandent qu’à s’affirmer avec le temps.

Accords : côtelette d’agneau grillée, fromage de chèvre lardé, petits gibiers.

Le saviez-vous ?

Aux côtés du mourvèdre, le Château Vannières cultive du grenache, du cinsault, du bourboulenc et de la clairette. Cette dernière est l’une des doyennes du vignoble provençal puisqu’elle y a été implantée par les Romains. Son nom vient d’ailleurs du latin “clara” qui signifie “clair”, “brillant”. Même si le rolle l’a supplanté dans les cœurs et les palais des Provençaux, elle reste encore un grand classique de l’encépagement méridional. Utilisée en assemblage, elle apporte de la finesse et des notes fruitées (poire et pomme verte) et fleuries (chèvrefeuille et acacia) qui évolue avec le temps sur des saveurs de miel et d’abricot.

Services & loisirs

  • Visite du domaine/ de la cave uniquement sur rendez-vous

    Formule visite, dégustation et accompagnement. Trois formules de 10 à 23€

  • Dégustation

    gratuite des vins du domaine

  • Produits du terroir

    Vieux millésimes de Bandol et huile d'olive du domaine à découvrir sur place (variétés Aglandau et Cayanne)

  • Découverte des vignes en calèche

  • Manifestation & Evènement

    Le domaine propose une salle de réception de 160 m2 idéale pour les activités suivantes ; réunions, conférences, présentations de produits, cocktails, déjeuners, dîners, soirées à thème, soirées de gala, mariages. Possibilité de visiter le domaine et de déguster les vins en compagnie du maître de chais.
    Capacité d'accueil ; 150 personnes assises, 200 personnes debout et jusqu'à 220 personnes en période estivale.

  • Location de salle : De 130 Jusqu'à 220 personnes

  • Accueil groupe : Trois formules sont proposées (sur réservation):
    -Dégustation de 2 vins ; 10€ /personne
    -Dégustation de 3 vins et accompagnement : 15€ /personne
    -Dégustation de six vins et fromage ; 23€ /personne
     

Accueil & horaires

  • Ouvert au public

  • Accueil groupe : Trois formules sont proposées (sur réservation):
    -Dégustation de 2 vins ; 10€ /personne
    -Dégustation de 3 vins et accompagnement : 15€ /personne
    -Dégustation de six vins et fromage ; 23€ /personne
     

  • Le caveau est accessible aux personnes en situation de handicap

  • Visite du domaine/ de la cave uniquement sur rendez-vous

    Formule visite, dégustation et accompagnement. Trois formules de 10 à 23€

  • Parking voiture

    20 places

  • Parking bus

    1 place

Horaires d'ouverture Haute saison
De janvier à décembre
Basse saison
De janvier à décembre
Lundi 9h - 12h / 14h - 17h
Mardi 9h - 12h / 14h - 17h
Mercredi 9h - 12h / 14h - 17h
Jeudi 9h - 12h / 14h - 17h
Vendredi 9h - 12h / 14h - 17h
Samedi 9h - 12h / 14h - 17h

Infos pratiques

  • Possibilité de règlement par CB

  • Possibilité de règlement par chèque

  • Langues parlées :

    en.png Anglais

  • Modalité d'expédition en France :

    Participation aux frais de transport à la charge du client. Tarif variable en fonction du poids et de la destination. A partir de 12 bouteilles, 1€ par bouteille

  • Modalité d'expédition à l'étranger

    Sur demande

  • Toilettes réservées aux visiteurs

  • Parking voiture

    20 places

  • Visite du domaine/ de la cave uniquement sur rendez-vous

    Formule visite, dégustation et accompagnement. Trois formules de 10 à 23€

  • Parking bus

    1 place