Domaine de l'Anticaille

AOP Côtes de Provence dénomination Sainte-Victoire, IGP Méditérranée - Trets

« Entre deux des plus beaux monts de Provence, une propriété en pleine renaissance. Un paysage splendide avec la Sainte-Victoire en toile de fond, une grande bâtisse au parfum d’autrefois, des vignes saines et un terroir fait pour les cultiver : on comprend l’attachement de Frédéric Feraud à
l’Anticaille, la propriété familiale. Au point de lui consacrer aujourd’hui sa vie, quitte à la bouleverser totalement. »

A l’attaque de la trentaine, Frédéric Feraud semblait avoir sa carrière toute tracée. Cet avocat inscrit au barreau d’Aix-en-Provence a pourtant choisi de défendre d'autres intérêts que ceux auxquels ses études de droit l’avaient préparé. Début 2012, il a remisé sa robe dans sa penderie pour se lancer dans l’aventure vigneronne et développer la propriété familiale : l’Anticaille.

Ce grand domaine qui a compté jusqu’à une quarantaine d’hectares de vignes est dans sa famille depuis plus d’un siècle et demi. « C’est mon aïeul, Jean-Baptiste Gauthier, qui en a fait l’acquisition en 1850. Sa fille, Marcelle, en a hérité et l’a exploité avec Albert Feraud, son époux. Mais c’est mon grand-père, Jean, qui lui a donné sa vocation actuelle, arrachant les pommiers qui, en partie, couvraient ses terres pour ne plus cultiver que la vigne. Il croyait beaucoup au développement du vignoble provençal, au point de d’œuvrer avec ferveur à sa
promotion, usant notamment de ses responsabilités au sein du Conseil Régional pour obtenir la reconnaissance de notre appellation. »

Justement : les engagements politiques de Jean (il fut le maire de Trets pendant 20 ans) et une activité de médecin bien remplie ne lui ont sans doute pas permis d’accorder à son propre
domaine l’énergie qu’il méritait. « La quasi totalité de la vendange était vendue en citerne, aux négociants. Ma tante qui a exploité le vignoble pendant 20 ans n’a pas dérogé à la règle. Si bien que lorsqu’elle a passé la main, en 2008, notre réputation était encore à faire. »

C’est Jean-Claude, le père de Frédéric, qui va s’y atteler. Pour commencer, il poursuit la refonte du vignoble entreprise quelques années plus tôt par sa sœur, plantant du rolle et du viognier. « Aujourd’hui, nous avons une trentaine d’hectares en exploitation et nous poursuivons les plantations. » Dans un second temps, le nouveau mentor s’assure d’une aide précieuse en engageant une toute jeune œnologue issue d'une famille de vigneron. La demoiselle qui aborde à peine la vingtaine quand elle arrive sur le domaine, en 2010, séduit le propriétaire par sa motivation, fruit de son amour pour la vigne et le vin. « C’est mon oncle qui m’a communiqué cette passion et m’a appris à l’exprimer au mieux. »

« Bon sang ne saurait mentir », dit un proverbe. Le travail de la jeune vinificatrice porte à le croire : elle progresse un peu plus à chaque millésime, profitant au mieux de son joli terroir : une terre très filtrante, faite d’éboulis calcaire, de graviers et de sables argilo-limoneux. « Elle favorise les petits rendements avec des baies tout en concentration qui font des vins structurés et riches », explique-t-elle. Un phénomène accentué par le microclimat qui baigne la propriété. A l’abri de la Sainte-Victoire et du Mont Olympe, le coin enregistre en effet une pluviométrie faible et des variations de températures très nettes. La maturation du raisin n’en est que plus régulière et complète. « J’en suis convaincu, remarque Frédéric : l’Anticaille a de vrais atouts pour s’imposer définitivement parmi les bons vins de notre région. Ne restait qu’à lui donner le temps et l’énergie nécessaire à son développement. Mon père, pris par sa carrière de médecin et ses activités citoyennes, n’y parvenait pas. Alors, plutôt que de voir partir la terre de ma famille en d’autres mains, je n’ai pas hésité à lâcher le barreau pour me consacrer pleinement à la propriété. » Notre homme de Loi ne pouvait rêver plus belle cause à défendre.

Le plus du domaine

Les amateurs de rosé sont comblés avec pas moins de quatre cuvées différentes qui permettent au vigneron, d’exploiter toutes les nuances de son terroir.

Original & insolite

Le domaine doit son nom à l’anticaille, une farandole de la Provence d’antan, chère aux anciens de la région qui, au lendemain des moissons, affluaient ici pour la danser toute une journée. Du coup, Jean-Claude et Frédéric Feraud ont eu l’idée de baptiser l’ensemble de leurs cuvées de noms de danse : swing, calypso, mazurka ou encore folia, une danse espagnole.

Les incontournables


 

Côtes de Provence Sainte-Victoire rouge Cuvée Mazurka : de la délicatesse au nez (du fruit rouge mûr) comme en bouche : des tanins doux et légers et une finale soyeuse et gourmande.
Pour une viande blanche, des grillades ou une salade composée.



 

Côtes de Provence Rosé Cuvée Folia : des notes intenses d’agrumes et de fruits exotiques. Une bouche franche, harmonieuse et gourmande avec une belle sucrosité. Une finale longue sur des notes citronnées et épicées. En apéritif ou pour un plat en sauce.


Coup de coeur

 

Appellation : Côtes de Provence Sainte-Victoire

Couleur : rosé

Œil : pétale de rose aux reflets azurés

Nez : riche et complexe
qui s’épanouit vers des notes fleuries et agrumes

Bouche : ample, soyeuse avec
des notes de rose, de réglisse, légèrement épicées. Une finale longue et
consistante

Accords : poisson gras, viande blanche

Le saviez-vous ?

Le domaine de l’Anticaille a adopté le label « Nutrition Méditerranéenne en Provence » créée par la Chambre d'Agriculture des Bouches-du-Rhône. Cette certification assure que les produits ont été mûris sous le soleil de Provence, élaborés dans un souci de qualité gustative et que les raisins ont été cultivés dans le respect de l'environnement.

Services & loisirs

  • Visite du domaine/de la cave

  • Dégustation

    Gratuite des vins du domaine. Caveau de dégustation privatisable sur demande. 

  • Espace enfants (jeux de société, livres etc...)

    Jeux de société.

Accueil & horaires

  • Ouvert au public

  • Le caveau est accessible aux personnes en situation de handicap

  • Les visites sont accessibles aux personnes handicapées

  • Parking voiture

    30 places

  • Parking bus

    1 place

Horaires d'ouverture Haute saison
De juillet à août
Basse saison
De septembre à juin
Lundi 8h30 - 12h30 / 14h - 18h30 8h30 - 12h30 / 14h - 17h
Mardi 8h30 - 12h30 / 14h - 18h30 8h30 - 12h30 / 14h - 17h
Mercredi 8h30 - 12h30 / 14h - 18h30 8h30 - 12h30 / 14h - 17h
Jeudi 8h30 - 12h30 / 14h - 18h30 8h30 - 12h30 / 14h - 17h
Vendredi 8h30 - 12h30 / 14h - 18h30 8h30 - 12h30 / 14h - 17h
Samedi 10h - 13h / 0h -

Infos pratiques

  • Agriculture Raisonnée

  • Possibilité de règlement par CB

  • Possibilité de règlement par chèque

  • Langues parlées :

    en.png Anglais

  • Modalité d'expédition en France :

    Possible sur demande. Tarif variable en fonction du poids et de la destination. S'adresser directement au domaine pour plus d'informations

  • Modalité d'expédition à l'étranger

    Possible sur demande pour le Luxembourg. S'adresser directement au domaine pour plus d'informations 

  • Toilettes réservées aux visiteurs

  • Espace enfants (jeux de société, livres etc...)

    Jeux de société.

  • Parking voiture

    30 places

  • Parking bus

    1 place