Domaine de la Presqu'île de Giens

AOP Côtes de Provence - Hyeres

« Un vignoble de poche bordé par la Méditerranée. Régis Gautier peut remercier Félicien, son grand-père, d’avoir tenu tête à ses parents quand ceux-ci ont songé à vendre l’exploitation familiale. Le domaine a ainsi échappé au béton pour produire aujourd’hui quelques milliers de cols classés en Côtes de Provence.   »

Passez le port et l’hippodrome d’Hyères, longez les Salins pour s’engager enfin dans la presqu’île de Giens. Laissez la Madrague sur votre droite et poursuivez en direction de la Tour Fondue et l’embarcadère pour les Iles d’or. Quelques hectomètres encore et, soudain, sur votre droite, le Chemin du Port Auguier. « Interdit sauf riverains », prévient un panneau. Faites fi de l’avertissement et descendez cette rue aussi étroite que pentue jusqu’au Mas du Port Augier, fief de Régis Gautier. Vous voilà arrivés à destination : bienvenue au Domaine de la Presqu’île de Giens, un petit paradis baigné par la Méditerranée.

Le vignoble est modeste, avec moins de deux hectares de vignes, réparties sur une quinzaine de petits champs surplombant la mer. Mais son histoire est belle. Elle démarre dans les Années Folles quand la réputation de la Presqu’île s’emballe et que les Arbanais — c’est ainsi que se nomment les autochtones — cèdent tout ou partie de leurs terres à de riches bourgeois en quête de villégiatures dorées. En 1924, comme nombre de leurs voisins, les Gautier, propriétaires du Mas du Port Auguier, sont sollicités par la Comtesse de Béhague. Cette riche Parisienne, mécène et collectionneuse bien connue, souhaite agrandir son vaste domaine baptisé “La Polynésie”. Un homme vient contrecarrer ses projets. Ou plutôt un enfant : Félicien Gautier n’a que sept ans mais il refuse de voir partir les terres familiales. « Parce que je veux être paysan », assure-t-il à ses parents qui, devant tant d’enthousiasme, renoncent à la vente.

Entre les rêves de gosse et la réalité de l’âge adulte, il y a un fossé que peu d’entre nous franchissent. Félicien, lui, l’a fait. Il consacra bel et bien sa vie à l’agriculture tandis qu’Yvonne, son épouse, s’intéressait en parallèle à l’hôtellerie de plein air. Si bien qu’aujourd’hui, chez les Gautier, on vit encore de la terre et du soleil. « A 87 ans, ma grand-mère garde toujours un œil sur les cabanons et les emplacements de camping, raconte Régis. De mon côté, j’ai repris l’exploitation agricole. Elle a bien changé depuis que mon père est passé par là. Le terroir, au départ, ce n’était pas trop son domaine. Il était juriste, installé à Hyères comme Conseil Juridique. Mais en 1990, il a fait la connaissance d’un vigneron vrai de vrai : Jacques Pélépol, du Château Sainte-Croix. L’envie lui est alors venue de solliciter son nouvel ami pour créer le vignoble du Mas du Port Auguier. »

Régis l’a repris il y a quelques années, le rebaptisant au passage “Domaine de la presqu’île de Giens”. « En revanche, je n’ai rien changé aux liens qui nous unissent avec la famille Pélépol : je continue de vinifier mes raisins dans leurs caves. Je produis ainsi sept à huit mille bouteilles par an, dans les trois couleurs. » Sa plus grande fierté : le rouge élevé en fût de chêne, une cuvée disponible uniquement en magnum, qui porte le nom de ses deux enfants : Nans et Matis. « Une année, c’est l’un, une année, c’est l’autre ! »

 

Le plus du domaine

Régis Gautier et Yvonne, sa grand-mère, proposent des locations à la semaine, en appartement, en cabanon ou en bungalows.

Original & insolite

A l’heure des vendanges, Régis était régulièrement sollicité par des amis et les hôtes des cabanons et bungalows de sa grand-mère. Tous voulaient participer à la cueillette. Le vigneron leur a donc suggéré de se regrouper en association pour intervenir à ses côtés. C’est ainsi qu’aujourd’hui, l’Association des Vendangeurs Arbanais qui compte aujourd’hui des dizaines d’adhérents, intervient à la fraîche dans les vignes du Domaine. La vendange est conviviale et se termine invariablement par un barbecue amical.

Les incontournables


 

Le Muscat : un vin léger car très peu sucré. Ses arômes de fruits sont puissants. A servir très frais sur un foie gras, une tarte au citron ou à l’apéritif, tout simplement.



 

Côtes de Provence rouge : Des arômes puissants de cassis et de mûres. Peu tannique, il est à boire maintenant ou dans quelques années sur une viande rouge grillée ou en sauce, un gibier ou un fromage.

 


Coup de coeur

 

Cuvée : Lou Pitchoun.

Appellation : Côtes de Provence.

Couleur : rosé.

Millésime : 2013.

Œil : clair et limpide.

Nez : fruité (sur les agrumes) et floral.

Bouche : finesse et fruité.

Accord : charcuterie, viandes blanches, bouillabaisse, poissons et crustacés.

Le saviez-vous ?

Originaire de Grèce, le Muscat Petits Grains est un grand classique des vignobles méditerranéens. Il y est cultivé depuis l’Antiquité. D’une faible sucrosité, très aromatique, il sert avant tout à produire des vins doux naturels aux arômes miellés et floraux.

Services & loisirs

  • Dégustation

    Gratuite. Uniquement sur rendez-vous. 

  • Accueil groupe : Uniquement sur rendez vous et suivant le nombre.

Hôtellerie/Restauration

  • Meublé / Gîtes

    4 gîtes de 6 personnes. Location possible à la semaine. Pour plus de renseignements, contacter le domaine.

Accueil & horaires

  • Uniquement sur rendez vous

  • Accueil groupe : Uniquement sur rendez vous et suivant le nombre.

  • Le caveau est accessible aux personnes en situation de handicap

  • Parking voiture

    10 places

Infos pratiques

  • Agriculture Raisonnée

  • Possibilité de règlement par chèque

  • Langues parlées :

    en.png Anglais
    dk.png Danemark

  • Modalité d'expédition en France :

    Possible sur devis. Pour plus de renseignements, contacter le domaine.

  • Toilettes réservées aux visiteurs

  • Parking voiture

    10 places