Domaine de Méaulx

IGP du Var - Claviers

« Un domaine qui cultive la vigne et… la bohème.
Entre Claviers et Seillans, au beau milieu de la forêt varoise, un domaine isolé qui fait le bonheur de chacun de ses hôtes. On s’y pose un instant… Là, attablé sous un arbre, au pied d’une jolie petite maison d’un rose pastel, on déguste les vins du cru et l’on en oublie le reste du monde. »

Ce qui impressionne en arrivant ici, c’est la sérénité des lieux. Rien ne trouble le chant des cigales. On se sent un peu comme au bout du monde, loin de l’agitation de nos villes et de la vie qu’elles nous imposent. L’effet n’est pas nouveau. D’autres avant nous l’ont ressenti. Tel Nadar, par exemple, l’un des premiers talents de la photographie, portraitiste de tous les beaux esprits de la seconde moitié du XIXe siècle. Ou bien Alphonse Karr, l’un de ses contemporains, homme de lettres et botaniste à ses heures, cultivant avec un égal talent le bon mot et les fleurs. Cet intime de Victor Hugo aima tant l’endroit qu’il le fit entrer dans le patrimoine familial. Au grand bonheur de Violette, sa petite-fille qui vécut là quatre-vingt-cinq des cent ans que le Ciel lui accorda.

En 1960, son grand âge l’obligea à renoncer à sa propriété. Trop isolée ! Quelque temps après la mise en vente, elle refusa — dit-on ! — une première offre émanant d’une actrice un peu trop sulfureuse à son goût : une certaine Brigitte Bardot. Le postulant suivant lui fit bien meilleure impression. Il venait pourtant de Paris et du Cinéma tout comme BB. Mais au moins, lui, ne s’était-il pas attiré les foudres vaticanes ! L’affaire fut donc conclue. L’heureux homme ? Albert Lamorisse, le réalisateur de Crin-Blanc et du Ballon Rouge, deux chefs d’œuvre du cinéma pour enfant. « Vous avez le sens de la poésie. Ici, vous serez très bien. », lui glissa, intuitive, Violette Karr au sortir d’une première visite.
La vieille dame a vu juste : le cinéaste s’est plu sur ses terres provençales. Il y venait régulièrement en famille pour profiter du soleil, du calme et de la nature. Parmi ses occupations d’alors, il y en avait une qui lui tenait tout particulièrement à cœur : la vigne. A son arrivée, il avait trouvé quelques ceps dont on tirait un vin sans prétention, produit et consommé sur place. Il avait vite nourri de plus grandes ambitions pour son petit vignoble, jusqu’à imaginer la création d’une cave véritable. Hélas, il n’eut pas le temps de mettre son projet à exécution. En 1970, il disparut dans un accident d'hélicoptère, lors d’un tournage en Iran. Trois ans plu tard, Claude, son épouse, en hommage à sa mémoire, décidait de construire le chai dont il avait si souvent parlé.

Quarante ans ont passé et l’on fait toujours du vin à Méaulx. Sous la houlette de Pascal, le fils d’Albert, qui, comme son père l’avait rêvé en son temps, se partage entre le Septième Art (il est producteur) et la viniculture, le domaine s’est modernisé sans rien perdre de son humeur bohème. Ici, on a l’amour du vin et de la terre. Les onze hectares de vignes sont cultivés en mode biologique. L’encépagement est typiquement provençal, associant grenache et syrah, vieux carignan, ugni blanc et jeune rolle. Les rendements sont volontairement bas : 25 hectolitres l’hectare. Les vendanges, elles, sont manuelles. Des soins attentifs qui s’avèrent payants à l’heure de déguster les rouges, blancs et rosés de la maison.

Le plus du domaine

La propriété compte 900 vieux oliviers, survivants du grand gel qui a foudroyé la campagne varoise en février 1954. Soixante ans ont passé et l’oliveraie est en pleine forme, donnant une belle huile d’olive bio AOC de Provence, à la vente au domaine. Autre spécialité des lieux : l’art ! La maisonnette qui abrite la boutique du caveau de Méaulx comprend une salle d’exposition où le maître des lieux aime à partager régulièrement ses coups de cœur.

Original & insolite

Si Albert Lamorisse, propriétaire de Méaulx à partir de 1960, reste connu des cinéphiles pour Crin-Blanc, son moyen-métrage le plus populaire, et Le Ballon Rouge, qui lui valu une Palme d’Or à Cannes et un Oscar à Hollywood (Pascal, son fils, le mentor du domaine, y tient l’un des rôles principaux), son œuvre la plus connue n’est pas un film mais un jeu de société : il est l’inventeur du Risk, célèbre jeu de stratégie qui, en un demi-siècle d’existence, a fait le bonheur de plus d’un Napoléon en culottes courtes.

Les incontournables

 

IGP du Var Rouge cuvée Lysa : issu de vieilles vignes de carignan, ce rouge à la robe rubis est plein de puissance au nez comme en bouche. Marqué par les groseilles et les parfums de sous-bois, il conviendra sur une viande de caractère, du gibier de préférence.


 

IGP du Var Blanc : vieux serviteur du vignoble provençal, l’ugni blanc est rarement travaillé en monocépage. Pourtant, le résultat n’est pas dénué d’intérêt. Ce vin le prouve avec ses parfums gourmands de fruits exotiques et, dans une moindre mesure, d’agrumes, son attaque vive et franche et sa bouche tout aussi fruitée que le nez. A ne pas manquer non plus: le rolle en vendanges tardives.


Coup de coeur

 

Cuvée : Crin-Blanc.

Appellation : IGP du Var.

Couleur : rosé.

Œil : rose pâle, pêche de vigne.

Nez : fruité, petits fruits rouges écrasés, évoluant sur des notes de pêche de vigne.

Bouche : attaque vive, bel équilibre sur des bouquets de fruits rouges, évoluant sur la fleur (mimosa, magnolia).

Accords : pour les classiques de la cuisine méditerranéenne.

Le saviez-vous ?

Méaulx s’est baptisé « le Vin des cinéastes ». Un titre qui n’a rien d’usurpé. Les Lamorisse, propriétaires des lieux depuis plus de cinquante ans, sont des membres à part entière de la grande famille du Septième Art. Et ils ont toujours offert l’hospitalité à quelques “parents”. C’est ainsi que le livre d’or de la propriété porte les paraphes de Charlotte Rampling, Wim Wenders, Max von Sydow ou encore celui de Martin Landau.

Services & loisirs

  • Visite du domaine/ de la cave uniquement sur rendez-vous

    Visite accompagnée de la cave, des vignes suivie d'une dégustation des vins du domaine.

  • Visite de la bastide

    Visite libre

  • Visite des jardins

    Visite libre ou accompagnée. Sur réservation.

  • Dégustation

    Dégustation des vins du domaine gratuite au caveau de vente/dégustation.

  • Produits du terroir

    Huile d'olive bio (extra vierge) légère et très fruitée à découvrir sur place.

  • Autres

    Expositions artistiques au caveau de vente/dégustation.

  • Exposition :

  • Accueil groupe : Accueil de groupes pour une visite/dégustation. Uniquement sur rendez vous. Maximum 15 personnes.

Accueil & horaires

  • Ouvert au public

  • Accueil groupe : Accueil de groupes pour une visite/dégustation. Uniquement sur rendez vous. Maximum 15 personnes.

  • Visite du domaine/ de la cave uniquement sur rendez-vous

    Visite accompagnée de la cave, des vignes suivie d'une dégustation des vins du domaine.

  • Parking voiture

    5 places

  • Parking bus

    1 place

Horaires d'ouverture Haute saison
De juin à septembre
Basse saison
De octobre à mai
Lundi 10h - 13h / 16h - 19h
Mardi 10h - 13h / 16h - 19h
Mercredi 10h - 13h / 16h - 19h
Jeudi 10h - 13h / 16h - 19h
Vendredi 10h - 13h / 16h - 19h
Samedi 10h - 13h / 16h - 19h 10h - 13h / 15h - 17h
Dimanche 10h - 13h / 16h - 19h 10h - 13h / 15h - 17h

Infos pratiques

  • Agriculture Biologique

  • Possibilité de règlement par CB

  • Langues parlées :

    en.png Anglais

  • Toilettes réservées aux visiteurs

  • Parking voiture

    5 places

  • Visite du domaine/ de la cave uniquement sur rendez-vous

    Visite accompagnée de la cave, des vignes suivie d'une dégustation des vins du domaine.

  • Parking bus

    1 place