Domaine de Rimauresq

AOP Côtes de Provence - Cru classé - Pignans

« A Pignans, un domaine qui, depuis un siècle, brille au firmament des vins de Provence.
La vigne est définitivement un végétal à part. Elle s’accommode sans mal de terres difficiles dont aucune autre culture ne voudrait. A condition bien sûr de profiter de l’attention, du savoir-faire de vignerons chevronnés. Comme à Rimauresq, par exemple… Réservez votre visite en ligne »

Rimauresq est l’une des institutions de la Provence vinicole. Il faut dire qu’il fut, pendant près d’un siècle, le fief des Isnard. Une famille de passionnés, de militants, de pionniers. Elle planta de la syrah et du cabernet-sauvignon dès le XIXe siècle, soit près de 80 ans avant que l’ensemble de leurs voisins ne les imitent. Elle œuvreavec enthousiasme à la reconnaissance du vignoble régional, contribuant à cette longue démarche qui, en 1977, a permis la création de l’AOC Côtes de Provence. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si, en 1955, son domaine compta parmi les 23 crus classés de Provence, une liste voulue par l’Etat pour distinguer les exploitations les plus rigoureuses, les plus exemplaires.


Alors, quand, en 1988, les Isnard se sont retirés pour céder leurs terres aux Wemyss, une famille d’Ecossais spécialiste du whisky, beaucoup se sont dit que cette vente sonnait le glas d’une glorieuse histoire. Plus de trente ans plus tard, on peut l’affirmer sans hésiter : il n’en fut rien ! Les Celtes ont su perpétuer l’œuvre de leurs prédécesseurs, poursuivre leur quête de la qualité en remaniant considérablement le vignoble, en acquérant une parcelle de vieux mourvèdres qui, aujourd’hui, font la beauté de Quintessence, la tête de cuvée du domaine. Leurs efforts se sont également portés sur la cave dans laquelle ils investirent conséquemment. Cuverie thermorégulée et pressoir pneumatique ont ainsi permis à leur exploitation de participer à cette révolution technologique qui, dans les années 90, a fait de la Provence la terre d’élection des vins rosés.


Mais un grand vin ne s’achète pas seulement avec quelques gros chèques ! Non, il se paie aussi de la sueur de ceux qui le font. Les propriétaires de Rimauresq ne l’ignorent pas. Ils ont donc enrôlé à leurs côtés, dès 2000, un homme de l’art, issu du bercail : Pierre Duffort. Nommé régisseur, ce fils de vigneron bandolais veille au quotidien à la santé des 35 hectares de vignes et à la qualité des vins. L’une dépendant fortement de l’autre, il a mis en place des méthodes de culture particulièrement rigoureuses.Labours, dépierrage à la main, binage, enherbement, taille, vendanges en vert, effeuillage : l’équipe de Michel Giovinazzo, son chef de culture, est à la peine tout au long de l’année afin d’accompagner au mieux un terroir complexe, pour ne pas dire difficile. « Nos terres sont minérales, acides et pauvres avec peu de matière organique. Elles sont principalement exposées nord-ouest. On perd ainsi tout le soleil matinal et nos maturations sont donc plus longues qu’ailleurs. »


Une faiblesse ? Une force avant tout ! Car cette exposition originale protège ce terroir maigre des fortes chaleurs de l’été, préservant ainsi l’acidité naturelle des raisins. Les vins y gagnent en fraîcheur, révélant en bouche un équilibre tout à fait particulier qui fait de Rimauresq une valeur sûre de l’Appellation Côtes de Provence.« Pour les blancs, la Nature fait l’essentiel ou presque, nous gratifiant régulièrement de très grands crus, raconte Pierre Duffort. Pour les rosés, nous intervenons davantage, notre attention se portant tout particulièrement sur la maîtrise des températures afin de conserver jusqu’au bout les qualités innées de nos baies. Quant aux rouges, ce sont de vrais casse-tête qui réclament une remise en question permanente. Nous adaptons ainsi nos méthodes de vinification à chaque parcelle, chaque cépage pour obtenir une extraction optimale. Et ce travail de précision se poursuit jusqu’au terme de l’élevage. » Un labeur régulièrement récompensé dans les concours et les dégustations à l’aveugle !

Le plus du domaine

Le caveau propose du vin, certes, mais aussi du whisky : ceux de la famille Wemyss. Les amateurs de scotch trouveront ainsi un large choix de vintage malts (jusqu’à 36 ans d’âge) et de blended malts originaires d’Islay, de Speyside et des Highland

Original & insolite

Du haut du massif des Maures, un sanctuaire ancestral veille sur les vignes de Rimauresq. Il se nomme Notre-Dame-des-Anges et repose sur les fondations d’une ancienne chapelle mérovingienne. Elle fut construite en 517 par Thierry, fils de Clovis, au lendemain d’une victoire importante remportée par les Francs contre les Wisigoths.

Les incontournables


 

Côtes de Provence blanc : au nez, il est floral, au palais, minéral. Puissant, gras et long en bouche, il accompagne idéalement les produits de la mer qu’ils soient grillés ou en sauce.



 

Quintessence Rouge : un grand vin marqué par les fruits noirs et des accents épicés. D’un équilibre parfait, faisant rimer puissance et élégance, il mérite de longues années de garde  avant de l’inviter à un repas d’exception.


Coup de coeur

 

Cuvée : R.

Appellation : Côtes de Provence.

Couleur : rosé.

Œil : rose pâle.

Nez : des notes d’agrumes et d’épices.

Bouche : équilibrée et très aromatique.

Accords : un loup grillé, un carré d’agneau rôti au thym.

Médailles & distinctions

 


Le saviez-vous ?

Les Isnard, anciens propriétaires du Domaine de Rimauresq, ont été parmi les premiers à croire au potentiel du vignoble provençal. Au point de compter parmi les 12 membres fondateurs des Vignerons Propriétaires du Var. Créée en 1933, cette association évoluera jusqu’à donner naissance, en 1941, au Syndicat des Côtes de Provence. Dix ans plus tard, celui-ci obtenait de l’Etat une première reconnaissance avec un classement des vignobles de 42 communes provençales en Appellation d'Origine Vin délimité de Qualité supérieure (VDQS). Il lui faudra patienter encore 26 ans pour décrocher le Graal : l’Appellation d’Origine Contrôlée (AOC). 82 communes du Var, des Bouches du Rhône et des Alpes-Maritimes (pour une seule commune : Villars-sur-Var) sont inscrites dans le périmètre de cette appellation.

Services & loisirs

  • Visite du domaine/ de la cave uniquement sur rendez-vous

    Visite guidée, ludique et pédagogique, du domaine et de ses vignes. Durée: 1 heure 30. 15 personnes maximum.

  • Dégustation

    Dégustation gratuite tous les jours des vins du domaine et Whiskys Wemiss. 

  • Initiation à l'oenologie

    Visite VIP avec atelier d'oenologie.

  • Autres

    Vente de whisky.

  • Accueil groupe : Sur rendez vous. Groupe maximum de 15 personnes.

Hôtellerie/Restauration

  • Meublé / Gîtes

    Gîte familial pour 6 personnes. Pour réserver http://www.sorinprovence.com  

Accueil & horaires

  • Ouvert au public

  • Accueil groupe : Sur rendez vous. Groupe maximum de 15 personnes.

  • Visite du domaine/ de la cave uniquement sur rendez-vous

    Visite guidée, ludique et pédagogique, du domaine et de ses vignes. Durée: 1 heure 30. 15 personnes maximum.

  • Parking voiture

    30 places

Horaires d'ouverture Haute saison
De avril à septembre
Basse saison
De octobre à mars
Lundi 9h - 12h / 15h - 18h 9h - 12h / 14h - 17h
Mardi 9h - 12h / 15h - 18h 9h - 12h / 14h - 17h
Mercredi 9h - 12h / 15h - 18h 9h - 12h / 14h - 17h
Jeudi 9h - 12h / 15h - 18h 9h - 12h / 14h - 17h
Vendredi 9h - 12h / 15h - 18h 9h - 12h / 14h - 17h
Samedi 9h - 12h / 15h - 18h 9h - 12h / 14h - 17h

Infos pratiques

  • Possibilité de règlement par CB

  • Possibilité de règlement par chèque

  • Langues parlées :

    en.png Anglais
    de.png Allemand

  • Modalité d'expédition en France :

    Possible. Pour plus de renseignements, contacter le domaine. 

  • Toilettes réservées aux visiteurs

  • Parking voiture

    30 places

  • Visite du domaine/ de la cave uniquement sur rendez-vous

    Visite guidée, ludique et pédagogique, du domaine et de ses vignes. Durée: 1 heure 30. 15 personnes maximum.