Domaine des Trois Chênes

AOP Côtes de Provence dénomination La Londe - Hyeres

« Un domaine qui profite à merveille du beau terroir des Borrels.
On compte encore les millésimes de ce domaine hyérois sur les doigts des deux mains. Pour autant, s’il s’est converti à la mise en bouteille sur le tard, il avoue déjà plus d’un siècle d’existence. Quatre générations de la famille Scarone se sont en effet succédé à sa tête. »

Des Scarone à la tête du Domaine des Trois Chênes, avant Régis, l’actuel propriétaire, il y en a eu trois. Hubert, l’arrière-grand-père, a acquis les premières terres en 1900. Jules, le grand-père, a créé la cave en 1930. Hubert, le père, a poursuivi le travail entrepris par ses ascendants, soignant tout particulièrement le vignoble, base de tout bon vin. « En 2005, quand il m’a transmis l’exploitation, le végétal était dans un état irréprochable, témoigne son fils. Le vignoble était riche des plus beaux cépages de l’appellation : grenache, cinsault, mourvèdre, tibouren… Et il n’y avait pas un seul “manquant” sur les douze hectares que compte la propriété. »

Alors, fort du travail entrepris par les trois générations qui l’ont précédé, Régis a nourri une belle ambition : signer ses vins. «  Mon père vendait toute sa production au négoce. J’ai souhaité la mettre en bouteille sur la propriété. Ce fut ma priorité dès que j’ai pris les rênes du domaine. C’est du travail, certes, mais je ne regrette pas ma décision. » Nous non plus, d’ailleurs ! Car notre homme tire pleinement parti des grandes caractéristiques de son terroir : un climat privilégié avec ce soleil omniprésent mais tempéré par des vents régulier, un relief protecteur avec le massif des Maures qui protège souvent la vallée des colères du ciel, et un sol caillouteux, fait d’argile et de schiste, qui réchauffe la vigne à la nuit tombée.

Tout cela contribue à faire de bons raisins et donc de bons vins, d’autant que ces dons naturels sont aujourd’hui maximisés par l’apport du Canal de Provence, un vaste réseau d’irrigation qui distribue l’eau du Verdon dans une grande partie de la Provence. « Il est arrivé chez nous en 2005. Son usage est très réglementé et restreint : on ne peut arroser que sur décision de l’INAO et sur de très courtes périodes, au plus fort de l’été. Ce qui fait que cet équipement ne change pas radicalement nos vins, ne corrige pas « l’effet millésime”. Non, il est surtout là pour soulager nos vignes au plus fort de la sécheresse. Les périodes de canicule faisaient beaucoup de dégâts sur nos sols pentus, caillouteux et donc, forcément, très drainants. Aujourd’hui, on voit la différence : nous ne perdons plus de pieds sur les plus hauts coteaux, comme c’était parfois le cas auparavant. »
Un terroir fait pour la vigne, un canal qui veille sur la santé du vignoble, un savoir-faire et une expérience accumulés par quatre vignerons, sur plus d’un siècle de travail, le choix de l’indépendance commerciale négociée avec bonheur : toutes les conditions sont réunies pour que le Domaine des Trois Chênes puisse envisager l’avenir avec sérénité. Il ne manque plus que la relève. « Elle arrive !, prévient Régis. Amandine, ma fille, se prépare à prendre le relais. Elle est encore toute jeune mais elle a déjà de l’intérêt pour le métier. » Son cursus scolaire en témoigne : elle prépare actuellement un BTS viti-œno, sésame absolu pour qui envisage une vie de vigneron, et parle déjà de poursuivre ses études du côté de Bordeaux pour approfondir son bagage œnologique. Chouette : la cinquième génération est en marche !

Le plus du domaine

La vallée des Borrels ne donne pas que de bons vins. Elle a aussi abrité dans des temps pas si lointains un verger florissant. Il en reste quelque chose : à la belle saison, en plus de ses vins, le domaine des Trois Chênes vend des pêches blanches cueillies à point.

Original & insolite

Ça ne s’invente pas ; l’unique chapelle de la Vallée des Borrels, construite en 1950, est consacrée à Saint-Lambert. Né à Bauduen au début du premier millénaire, ce moine de l’Abbaye de Lérins fut élu évêque de Vence. Lors de sa prélature, cet homme très aimé de ses contemporains se montra aussi austère avec lui-même qu’il était généreux avec ses prochains. Un régime sévère auquel Dieu en personne mit fin un Vendredi Saint. Alors qu’il était affaibli par le jeun du Carême, Lambert se fit servir un verre d’eau qui, soudain, se changea en vin. Ebranlé par ce miracle, l’évêque n’en renonça pas pour autant à son ascétisme. Il fit donc renvoyer le vin et chercher de l'eau qui, à nouveau, à son contact se changea en vin. Un prodige qui se renouvela à trois reprises. Le message divin ne pouvait être plus clair !

Les incontournables


 

Cuvée Jules Scarone rosé : ce Côtes de Provence La Londe est un assemblage de cinsault et de grenache, enrichi d’un rien de mourvèdre qui lui apporte de la tenue sur le temps. Fruité au nez, marqué par des arômes de fraise en bouche, il convient à des grillades et des farcis.


Coup de coeur

 

Cuvée : Jules Scarone.

Appellation : Côtes de Provence La Londe.

Couleur : rouge.

Œil : grenat.

Nez : fruit rouge et légèrement vanillé.

Bouche : ronde et soyeuse.

Accord : brochette de grives, souris d’agneau rôtie au four.

Le saviez-vous ?

L’irrigation des vignes est une pratique légale mais très encadrée. Elle est régie par le décret n° 2006-1527 du 4 décembre 2006 qui l’interdit pour tous les vins entre le 15 août (ou la véraison) et la récolte. Les vins d’AOC suivent un régime encore plus strict puisque l’irrigation est autorisée jusqu’au 1er mai seulement. Cela dit, cette interdiction peut être levée entre le 15 juin (ou la floraison) et le 15 août (ou la véraison) sur demande express du syndicat de l’Appellation et après enquête et autorisation de l’INAO.

Services & loisirs

  • Dégustation

    Gratuite,
    Repas en accompagnement des dégustations sur demande.

  • Produits du terroir

    Pèche et raisin de table en saison.

Accueil & horaires

  • Ouvert au public

  • Parking voiture

    15 places

Horaires d'ouverture Haute saison
De juin à septembre
Basse saison
De octobre à mai
Lundi 9h - 13h / 16h30 - 19h30 9h30 - 12h / 0h -
Mardi 9h - 13h / 16h30 - 19h30
Mercredi 9h - 13h / 16h30 - 19h30 9h30 - 12h / 15h - 18h
Jeudi 9h - 13h / 16h30 - 19h30
Vendredi 9h - 13h / 16h30 - 19h30
Samedi 9h - 13h / 16h30 - 19h30 9h30 - 12h / 15h - 18h

Infos pratiques

  • Agriculture Raisonnée

  • Possibilité de règlement par CB

  • Langues parlées :

    it Italien

  • Parking voiture

    15 places