Domaine Sorin

AOP Bandol, AOP Côtes de Provence - St Cyr Sur Mer

« Six siècles de tradition familiale et, à chaque millésime, l’envie de se réinventer. Luc Sorin a consacré sa vie au vin. A ceux de Bourgogne, pour commencer. A ceux de Bandol, désormais. Une trajectoire qui fait de lui un vigneron atypique, aussi passionné que passionnant. »

 La généalogie a le vent en poupe. Comme beaucoup, Luc Sorin, propriétaire du domaine éponyme, s’y est essayé. Non sans succès : il est remonté jusqu’en 1602, trouvant un Sorin dans un antique registre de baptême. La profession du père de cet ancêtre : vigneron, pardi ! Ce qui fait remonter l’origine de la lignée au XVIe siècle, pas moins ! C’est dire si la vigne et le vin sont ancrés dans le génome de notre homme ! Il n’a d’ailleurs vécu que pour eux. D’abord en Bourgogne, sur l’AOC Irancy, près d’Auxerre. Puis, dans les années 90, dans le Sud, à Saint-Cyr-sur-Mer. « Si j’ai quitté ma région d’origine, c’est pour retrouver la terre. J’avais en effet développé là-bas une activité de négoce importante, avec une dizaine de salariés à mes côtés. L’administratif avait fini par supplanter tout le reste. J’ai ressenti l’envie de revenir aux fondamentaux. C’est comme ça que j’ai débarqué sur la côte varoise, en 1994. »

Cette double culture, mi-bourguignonne, mi-provençale, fait d’une rencontre avec Luc Sorin un pur moment de bonheur pour qui aime le vin. Il n’en faut pas beaucoup en effet pour qu’il vous raconte son art autour d’un verre, dans son caveau, qu’il vous vante alors, avec une fierté toute légitime, son Côtes de Provence rosé, fruit d’un assemblage pointilleux de 7 cépages différents, son Bandol rouge riche en fruits et aux tannins enrobés. Avec un peu de chance, il peut même vous entraîner dans sa cave pour vous montrer une exclusivité mondiale : des foudres de chênes rotatifs, de 7.600 litres chacun, fabriqués par Seguin Moreau, l’un des grands de la tonnellerie française. Il n’en existe que quatre exemplaires au monde ; ils sont tous là !

Luc Sorin en est convaincu : ce quatuor insolite participe de sa réussite, lui permettant d’exprimer au mieux les qualités de son terroir, ses 14 hectares de vignes classés en Côtes de Provence (pour 11 ha) et en Bandol (pour 3 ha). Ici, la terre est aride mais elle est belle pour ce que l’on y fait. Elle sait en effet se nourrir de la moindre goutte de pluie. Elle bénéficie des vents de mer qui, l’été, au couchant, viennent rafraîchir les baies gorgées de soleil. Elle profite pleinement de tout l’amour de son propriétaire qui, depuis bientôt vingt ans, la travaille selon les principes de l’agriculture raisonnée : respect de la biodiversité, renoncement aux produits toxiques, enrichissement par compost organique… Car Luc Sorin a beau être un alchimiste, quand vient l’heure de la vinification, il sait que la qualité de ses vins se joue en partie dans les vignes.

Original & insolite

Sur les murs extérieurs et intérieurs du caveau de dégustation, Luc Sorin a accroché de grands rectangles de fonte sculptés. Il s’agit de plaques foyères, également appelées taques ou contrecœurs. On les glissait autrefois au fond des cheminées pour protéger la maçonnerie et, plus encore, pour profiter de leurs vertus calorifiques. Elles emmagasinent en effet la chaleur et la restituent progressivement quand le feu est éteint.

Les incontournables


 

Côte de Provence rosé Cuvée 7 : au nez sur le fruit rouge, épicé et minéral,  gras et souple en bouche. Un vin de gastronomie à boire sur tout un repas exotique ou provençal.



 

Côte de Provence blanc cuvée Sergine : dévoilant de belles notes d’agrumes et de fruits exotiques, subtil et équilibré en bouche, un rien boisé. Sur un loup, un pagre ou une daurade.


Coup de coeur

 

Appellation : Bandol.

Couleur : rouge.

Œil : Robe d’un pourpre profond.

Nez : sur les fruits noirs confiturés, boisé et réglissé.

Bouche : enrobée, fruitée grâce à la présence de la syrah (pour 10%).

Accord : sur un gibier, un coq au vin.

Le saviez-vous ?

Luc Sorin et Seguin Moreau ont pour le moins innové en concevant les foudres rotatifs. Montés sur des roulements à billes, ces énormes tonneaux tournent lentement, chaque jour, pour que la matière se remette en contact avec le jus. Ce “pigeage” des temps modernes — « Trois tours par jour pour un résultat parfait ! », selon le vigneron bandolais — favorise la diffusion des composés phénoliques et des arômes, en remettant régulièrement, jusqu’au terme de la fermentation alcoolique, la matière en contact avec le jus. A la clé, des vins riches en fruits, élégants et complexes.

Services & loisirs

  • Visite du domaine/de la cave

    Dégustation et visite aux horaires d'ouverture du domaine. Pour les groupes, uniquement sur rendez vous. Groupe de 25 personnes maximum.

  • Dégustation

    Gratuite à l'issue de la visite. Pour les groupes, s'adresser directement au domaine pour plus d'informations.

  • Produits du terroir

    Huile d'olive du domaine

Accueil & horaires

  • Ouvert au public

  • Parking voiture

    15 places

Horaires d'ouverture Haute saison
De mai à septembre
Basse saison
De octobre à avril
Lundi 9h - 12h / 15h30 - 18h30 8h30 - 12h30 / 15h - 17h30
Mardi 9h - 12h / 15h30 - 18h30 8h30 - 12h30 / 15h - 17h30
Mercredi 9h - 12h / 15h30 - 18h30 8h30 - 12h30 / 15h - 17h30
Jeudi 9h - 12h / 15h30 - 18h30 8h30 - 12h30 / 15h - 17h30
Vendredi 9h - 12h / 15h30 - 18h30 8h30 - 12h30 / 15h - 17h30
Samedi 9h - 12h / 15h30 - 18h30 8h30 - 12h30 / 15h - 17h30

Infos pratiques

  • Agriculture Raisonnée

  • Possibilité de règlement par CB

  • Langues parlées :

    en.png Anglais

  • Modalité d'expédition en France :

    Sur demande. S'adresser directement au domaine.

  • Toilettes réservées aux visiteurs

  • Parking voiture

    15 places