Le Cellier Saint Sidoine

AOP Côtes de Provence, AOP Côtes de Provence dénomination Pierrefeu - Puget Ville

« Une nature généreuse, des viticulteurs attentifs et une cave moderne : la coopérative de Puget Ville a plus d’un atout dans son jeu. Profitant d’un vaste vignoble planté dans la terre de la région de Pierrefeu, l’une des meilleures du Var, le Cellier Saint-Sidoine propose une belle gamme de Côtes de Provence, fruit de 90 ans de savoir-faire et… d’une belle cure de jouvence intervenue ces dernières années ! »

La fin de l’année est toujours propice aux bonnes résolutions. La preuve : le 31 décembre 1922, les viticulteurs de Puget Ville décident de se regrouper autour d’une nouvelle coopérative pour mieux défendre leurs intérêts. La Pugétoise est née. Quelques mois plus tard, elle prend vraiment forme : la cave est construite, prête à accueillir la prochaine vendange.

90 ans ont passé et, même si elle a connu des moments de doute et de difficulté comme beaucoup de ses paires, la coopérative communale finit son premier siècle d’existence en bonne forme. Rebaptisée Cellier Saint-Sidoine en 1987, elle regroupe 250 membres et veille sur l’un des plus grands vignobles de l’AOP Côtes de Provence avec 650 hectares en production.

La quantité, c’est bien, mais, comme chacun le sait, cela ne suffit plus ! Désormais, toute cave qui se respecte se doit d’offrir aussi et surtout de la qualité. Les vignerons pugétois l’ont bien compris et n’ont pas hésité à investir une somme rondelette pour la modernisation de leur outil de vinification. Depuis 2007, Jean-Christophe Audéoud, le maître de chai, dispose ainsi d’un matériel efficace qui lui permet d’exploiter pleinement la richesse des syrahs, cinsaults, grenaches et autres rolles que l’on mène jusqu’à son pressoir.

« Encouragés par notre charte qualité qui, entre autres, invite à une conduite raisonnée des traitements, conseillés tout au long de l’année par notre technicienne de culture, nos viticulteurs ont fait d‘énormes progrès et la qualité de leurs récoltes s’en ressent, explique le chef-caviste. Certes, il nous arrive encore de refuser quelques bennes quand elles ne sont pas à la hauteur de nos attentes, mais, pour l’essentiel, je travaille aujourd’hui sur des fruits sains et en pleine maturité. Ils sont ainsi les parfaits reflets du fameux terroir de Pierrefeu, celui que nos grands-pères surnommaient déjà le Triangle d’Or. Et ils ont vu juste : nous profitons ici d’une terre idéale pour la viticulture avec ses sols particulièrement caillouteux, pauvres en humus et exposés plein sud. Même nos vieux carignans se plaisent ici, apportant à l’heure de l’assemblage de la rondeur, de la tenue en bouche et du fruité à nos vins rouges. »

Le plus du domaine

Le vin est encore meilleur quand il accompagne de bons mets. Aussi, le Cellier Saint-Sidoine s’est-il mis en chasse de quelques beaux produits du terroir local. Au menu : des tapenades, de l’huile d’olive, des confitures et une belle sélection de miels (romarin, bruyère, lavande, chêne, tilleul…).

Original & insolite

En 1987, songeant à rebaptiser La Pugétoise pour témoigner de son renouveau, les vignerons de Puget Ville se sont tournés vers l’une des curiosités patrimoniale du village : un clocher isolé au milieu des vignes, ultime vestige de l’antique Chapelle Saint-Sidoine, l’ancienne église du village détruite en 1847. Elle doit son nom à Cidonius, né aveugle et guéri miraculeusement par Jésus, qui vint jusqu’en Provence prêcher la foi chrétienne.

Les incontournables


 

Côtes de Provence rosé Cuvée Saint-Sidoine : un vin fin, avec des arômes de pêche et de fraise et quelques notes florales. En bouche, il flatte le palais par son équilibre, sa rondeur et une belle vivacité qui l’indique sur des farcis niçois ou une viande blanche grillée.



 

Côtes de Provence rouge Fût de Chêne : un vin charpenté au fruité très mur, avec quelques notes vanillées venant de douze mois d’élevage en barrique. Pour un gibier, une viande rouge en sauce, un civet.


Coup de coeur

 

Appellation : Côtes de Provence.

Cuvée : Elite.

Couleur : rosé.

Œil : rose vif, légèrement cerise.

Nez : des arômes d’agrumes et de fruits à chair blanche.

Bouche : bien équilibrée et fraîche.

Accords : sur une cuisine méditerranéenne, un poisson grillé, une salade de fruits frais.

Le saviez-vous ?

Le Var est l’une des places fortes du mouvement coopérateur français. Un rang qu’il doit à quelques hommes visionnaires qui, dès le début du XXe siècle, incitèrent les paysans à se regrouper pour défendre au mieux leurs intérêts. Parmi ces pionniers, un homme au nom prédestiné : Octave Vigne. Né à Montfort-sur-Argens en 1867, sur les hauteurs de Brignoles, ce viticulteur fut président de l’Assemblée départementale et député socialiste pendant 17 ans. Se consacrant pour l’essentiel à la cause agricole, ce politicien viticulteur montra l’exemple en fondant la Montfortaise avant de courir les campagnes varoises pour prêcher la bonne parole.

Services & loisirs

  • Dégustation

  • Produits du terroir

    Huile d'olive, miel, tapenade, sirop pour cocktail...

  • Autres

    Fête de la Saint Sidoine (dégustation, marché d'artisans ...) en novembre

  • Location de salle :

Accueil & horaires

  • Ouvert au public

  • Parking voiture

    20 places

  • Parking bus

    1 place

Horaires d'ouverture Haute saison
De janvier à janvier
Basse saison
De janvier à janvier
Lundi 9h - 12h / 14h - 18h
Mardi 9h - 12h / 14h - 18h
Mercredi 9h - 12h / 14h - 18h
Jeudi 9h - 12h / 14h - 18h
Vendredi 9h - 12h / 14h - 18h
Samedi 9h - 12h / 14h - 18h
Dimanche 9h - 12h / 14h - 18h

Infos pratiques

  • Possibilité de règlement par CB

  • Possibilité de règlement par chèque

  • Langues parlées :

    en.png Anglais

  • Toilettes réservées aux visiteurs

  • Parking voiture

    20 places

  • Parking bus

    1 place