Vignoble des Hautes Collines de la Côte d'Azur

IGP des Alpes Maritimes - St Jeannet

« Sur les première hauteurs de la Riviera, des vins (vraiment) pas comme les autres. Un des derniers Saint-Jeannois à cultiver la vigne, Georges Rasse n’aime rien tant que l’originalité. C’est ainsi qu’il est le seul vigneron en Provence à croire aux bienfaits du soleil sur le vin. Le sien passe plusieurs mois en bonbonnes, sur les grandes terrasses du caveau. Et le résultat est pour le moins étonnant ! »

Avant d’être un site prisé des randonneurs qui partent à l’assaut de son Baou, une montagne rocheuse qui grimpe à pic jusqu’à  800 mètres d’altitude, Saint-Jeannet, joli village perché du moyen-pays azuréen,  a longtemps vécu de l’agriculture. Il en a même si bien vécu que les gens des alentours le surnommaient « Saint-Jeannet le Riche ». La source de cette prospérité : un muscat indigène, un raisin de table tardif que l’on croquait jusqu’au cœur de l’hiver. La belle clientèle parisienne n’y résistait pas et l’achetait à prix d’or dans les épiceries fines les plus chics de la Capitale. Un succès qui faisait le bonheur des quelques 700 viticulteurs du cru.

Hélas, comme chacun le sait, toutes les bonnes choses ont une fin et celle du muscat local sonna dans les années 60 quand l’hémisphère Sud, profitant des progrès du transport et de la conservation, nourrit les hivers septentrionaux de fruits et légumes gorgés de soleil.  Adieu la belle vie. Victime de la mondialisation naissante, puis de la surenchère immobilière, le vignoble saint-jeannois rétrécit comme peau de chagrin. Un seul paysan s’entête et profite des désillusions de ses voisins pour se constituer le Vignoble des Hautes Collines de la Côte d’Azur, une exploitation de cinq hectares d’un seul tenant. Ce dernier des Mohicans, c’est René Rasse !

L’homme n’est pas idiot : il sait que le raisin de table du cru n’a plus d’avenir. Son idée, c’est de transformer son vignoble pour produire du vin. Il introduit ainsi de nouveaux cépages et commence bientôt ses premières vinifications. Avec des méthodes quelque peu singulières, pour ne pas dire fantasques. Ainsi, prenant appui sur les anciens qui prétendaient que, pour faire du bon vin, il faut le mettre au soleil, il se met en tête de stabiliser ses crus en les exposant à la lumière extérieure de longues semaines. Une méthode qui, après quelques tâtonnements, va faire sa renommée et, plus encore, celle de ses héritiers. Denis et Georges, deux de ses treize enfants, poursuivent en effet son œuvre avec succès. Le duo a même affiné la méthode paternelle pour produire des vins qui ne ressemblent à aucun autre.

C’est ainsi qu’en arrivant au caveau, on découvre sur les grandes terrasses face à la mer, de longues enfilades de dame-jeanne remplies de rouge et de rosé. « Nous n’utilisons que des bonbonnes en verre blanc, le verre teinté faisant tourner le vin, raconte Georges Rasse. Le vin y séjourne entre trois mois et deux ans selon la cuvée. » Et le résultat surprend. Après 3 mois de solarium et un an de barrique, le Pressoir Romain rouge révèle un bouquet d’une rare complexité mariant fruits rouges, épices, musc, fumé, cuir. Que dire du rosé « tuilé » ? Il assume totalement ses arômes madérisés et leur ajoutent des notes affirmées d’épices et de noix. Certains détestent. D’autres adorent, l’associant à un plats épicés ou, mieux encore, à un poisson fumé.

Tous les crus maison n’ont pas droit à leur bain de soleil. Ils n’en demeurent pas moins aussi insolites que le reste de la gamme. Comme le muscat doré, né de muscats d’Alexandrie passerillés et cueillis grain par grain, au maximum de sa maturité pour produire naturellement un liquoreux aux arômes de raisin confit. Autres vins doux : le Saint-Jeannet Tardif et le Rancio. Pour le premier, les frères Rasse vendangent une partie de leurs rolles en pourriture noble avant de le vinifier et de l’élever dans le bois pendant 4 ans. Des abricots au miel en bouche ! Le second vient aussi de la pourriture noble. Il fermente en barrique avant de rester deux ans au soleil. Trois ans de fûts seront encore nécessaires pour qu’il développe ses notes de pruneaux et de noix.

Le plus du domaine

Le Vignoble des Hautes Collines de la Côte d’Azur propose une formule « camping à la ferme » avec 25 emplacements de tente à l’ombre des oliviers et une roulotte gitane.

Original & insolite

Chaque année, Georges Rasse imprime de nouvelles étiquettes à partir d’un tableau de son frère Rémy, artiste peintre. La peinture n’est jamais choisie par hasard : ses couleurs reflètent l’intensité du millésime.

Les incontournables


 

Cuvée Pressoir Romain rouge: un assemblage de six cépages passé au soleil et 12 mois en barrique avant sa mise en bouteille. Des arômes de fruits rouges, d’épices, de fumé et de cuir. Viande rouge, gibier à plumes.



 

Cuvée Pressoir Romain blanc: fait de Rolle vinifié et élevé dans le bois, un vin fruité, ample, bien équilibré. Pour un poisson grillé.


Coup de coeur

 

Cuvée : Longo maï.

Appellation : vin de pays des Alpes-Maritimes.

Couleur : Rouge.

Œil : rubis et ambré par 3 à 4 ans de fût.

Nez : griottes et sous-bois.

Bouche : griottes confites et pruneaux, finale épicée, rondeur.

Accord mets-vin : gibier et viande rouge.

Médailles & distinctions

Guide Hachette 2014:

2 étoiles pour la cuvée rouge pressoir Romain.

Le saviez-vous ?

Le passerillage consiste à laisser des raisins dessécher sur leur pied (comme au Vignoble des Hautes Collines de la Côte d’Azur où, à l’approche de la maturité, on effeuille le cep tout autour de la grappe) ou sur paille. On obtient alors des baies très concentrées, gorgées de sucre, qui donnent naturellement des vins doux.

Services & loisirs

  • Visite du domaine/de la cave

    Visite libre du caveau, de la cave et des vignes. Tarif sur demande.

  • Dégustation payante

    Formule vin de 5 à 9€.

  • Exposition :

Accueil & horaires

  • Ouvert au public

  • Le caveau est accessible aux personnes en situation de handicap

  • Parking voiture

    10 places

  • Parking bus

    1 place

Horaires d'ouverture Haute saison
De 1 juillet à 31 août
Basse saison
De septembre à juin
Lundi 9h30 - 12h30 / 14h30 - 18h30 9h30 - 12h30 / 14h30 - 18h30
Mardi 14h30 - 18h30 14h30 - 18h30
Mercredi 9h30 - 12h30 / 14h30 - 18h30 9h30 - 12h30 / 14h30 - 18h30
Jeudi 14h30 - 18h30 14h30 - 18h30
Vendredi 9h30 - 12h30 / 14h30 - 18h30 9h30 - 12h30 / 14h30 - 18h30
Samedi 9h30 - 12h30 / 14h30 - 18h30
Dimanche 9h30 - 12h30

Infos pratiques

  • Agriculture Biologique

  • Possibilité de règlement par CB

  • Langues parlées :

    es Espagnol
    en.png Anglais

  • Modalité d'expédition en France :

    Possible. Franco de port à partir de 24 bouteilles. Pour plus de renseignements, contacter le domaine.

  • Toilettes réservées aux visiteurs

  • Parking voiture

    10 places

  • Parking bus

    1 place